Articles

Le sanitaire au rendez-vous.

 Sur les trois ruchers-écoles du département, comme chaque année, la session des débutants se décompose en sept cours bien distincts, de la découverte du matériel apicole en passant par la biologie de l’abeille, les produits de la ruche… et celui du mois de mai était consacré au sanitaire.

Cette année, sur le site de Saint-Lô, le programme a été modifié du fait que le vétérinaire conseil du GDSA, Olivier CHRISTOPHE, est venu animer un cours théorique le matin, sur varroa et toutes ses conséquences, en passant par la loque américaine, comment la reconnaître, sa lutte ; athina tumida, le petit coléoptère de la ruche, de son origine géographique à aujourd’hui.

Au cours de cette séance, Karl LEGEAY avait désoperculé des cellules de mâles avec en prime une observation à la loupe binoculaire, pour que les élèves puissent voir des varroas, ce fut pour eux une découverte. Nous avions sorti des tables pour la pause déjeuner, chacun avait apporté sa spécialité qui a pu être partagée et après ce moment convivial, Karl a repris la présentation sur le frelon asiatique, bien présent sur nos ruchers.

Nous avons profité d’une journée ensoleillée où les élèves, par petits groupes accompagnés d’un moniteur, ont pu manipuler les cadres, chercher la reine, voir et découvrir du couvain ainsi que des œufs fraîchement pondus et jeunes larves baignant dans la gelée royale.

Alain LESCLAVEC

Enquête à propos de varroa

Enquête à propos des connaissances actuelles des apiculteurs sur l’infestation par le varroa de leurs colonies et des moyens de lutte mis en place par chacun, avec l’objectif de faire un état des lieux le plus complet possible.
Ce qui demande la participation du plus grand nombre à cette enquête en répondant au questionnaire qui suit le courrier.
A la demande de l’Association It’s My BEEsiness nous diffusons le courrier qui nous a été adressé :
« Nous sommes étudiants en école d’ingénieur en agronomie et, dans le cadre de notre projet de césure, nous réalisons une enquête auprès des apiculteurs. Cette enquête a pour objectif de connaître le rapport des apiculteurs au varroa, au niveau de leurs traitements, leurs connaissances et leur vision de cet enjeu sanitaire actuel de la filière. Nous souhaitons avoir les réponses du plus grand nombre d’apiculteurs, de profils variés et représentatifs des apiculteurs français. 
Cette étude vise uniquement à faire un état des lieux le plus représentatif possible de cette problématique en 2019. Les résultats seront accessibles à tous. Nous avons choisi de traiter ce sujet car il n’y a aujourd’hui pas d’étude semblable qui a été réalisée à l’échelle de la France entière. 
Nous vous contactons aujourd’hui pour vous demander s’il est possible de diffuser ce questionnaire auprès de vos adhérents. Plus les apiculteurs seront nombreux à répondre et plus cette enquête aura un intérêt global et pourra, par la suite, être utilisée par les apiculteurs, techniciens et chercheurs qui travaillent sur ce sujet. N’hésitez pas non plus à nous donner votre avis sur la construction de ce questionnaire s’il vous semble améliorable. « 
Pour connaître un peu mieux notre projet, vous pouvez nous retrouver sur nos réseaux :
AC