Lutte contre le frelon asiatique : le Département débloque 100 000 € pour aider la recherche…

En 2018, dans la Manche, dans le cadre d’un plan de lutte collective initié par le Département de la Manche, 4967 nids de frelons asiatiques ont été détruits, soit trois fois plus qu’en 2017,

Face aux enjeux écologiques et sanitaires de cette prolifération, le Département de la Manche s’est également engagé dans des programmes de recherche appliquée sur son territoire, permettant de réduire l’impact des frelons asiatiques sur la biodiversité et sur l’homme, à défaut de ne pouvoir envisager son éradication. Ces deux programmes de recherche développés et encadrés par Mr Darrouzet, enseignant-chercheur à l’IRBI (Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte), rattaché à l’Université de Tours porteront l’un sur la protection des ruchers et l’autre sur la destruction thermique des colonies de frelons.

  • Le programme de recherche visant la protection des ruchers mais également des zones de cultures fruitières ou des zones habitées contre le frelon asiatique, a pour objectif de développer un dispositif répulsif du frelon asiatique fiable, sélectif et facile d’utilisation assurant ainsi une meilleure protection des sites et des personnes. Cette sélectivité permettrait de contrôler cette espèce invasive sans porter atteinte à la biodiversité, en particulier des abeilles des sites protégés.

  • Le programme de recherche visant la destruction thermique des colonies de frelons asiatiques a pour objectif de réduire l’impact de la destruction chimique des nids de frelons asiatiques sur les autres insectes et oiseaux venant s’abriter et/ou se reproduire dans le nid ou venant consommer les frelons morts. En effet, à ce jour, les nids de frelons asiatiques sont détruits avec un produit biocide à base de pyrèthre d’origine végétale. Même s’il s’agit d’un produit à faible rémanence, il reste malgré tout actif plusieurs jours après sa pulvérisation et peut ainsi engendrer des impacts sur la faune auxiliaire.

L’objectif de ce second projet est de déboucher sur la mise au point d’un dispositif de destruction thermique des colonies de frelons asiatiques, dispositif fiable, facile d’utilisation et sans danger pour les opérateurs. Cette méthode permettrait de laisser sur place les nids qui pourraient devenir des sites de protection et de nidification pour divers insectes, et les frelons morts une source de nourriture pour l’avifaune.

AL

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.. et on dit quoi à la Reine .?. *