Le syndicat La Manche Apicole est une association d’amateurs passionnés, créée en 1922 (parution au Journal officiel), qui œuvre pour le maintien et le développement de l’apiculture dans la Manche. « Manche Apicole » participe à diverses manifestations locales pour faire connaître les produits de la ruche et former des apiculteurs par le biais de ses 3 ruchers-écoles.

La Manche Apicole est un syndicat départemental adhérent au Syndicat national d’apiculture (SNA). Nous comptons aujourd’hui plus de 600 adhérents. La majorité d’entre nous ne possède que quelques ruches et vit cette activité par passion. Nous sommes issus de tous les milieux socio-professionnels, commerçants, agriculteurs, ouvriers de tout corps de métier, cadres d’entreprise ou de l’administration, enseignants, etc.

Plus de 600 adhérents, c’est également 4500 ruches réparties sur tout le département, avec une plus forte concentration dans la région de Saint-Lô et dans le Nord du Cotentin.

Notre département est une presqu’île s’étendant sur 130 km. Les conditions météo ne sont pas les mêmes du nord au sud avec une influence maritime beaucoup plus forte dans le Nord-Cotentin où la végétation est sensiblement différente des autres secteurs. Notre climat ne permet pas d’abondantes récoltes, mais le miel produit est de qualité dont le goût varie selon les lieux de production. La production de miel varie en quantité (15 kg par ruche semble être la moyenne de notre région) et en caractéristiques gustatives, que l’on soit dans la région d’Avranches, celle de Saint-Lô ou de Cherbourg-en-Cotentin.

Le Cotentin correspond vraiment à une presqu’île. Elle présente des côtes très découpées, le paysage est très vallonné. Le vent est souvent fort et les températures sont globalement inférieures à celles du sud du département. Il existe cependant une végétation typique des rivages marins : petites plantes grasses tapies entre les rochers et dont le nectar est rare mais très concentré. Les récoltes sont moins importantes mais les parfums des miels sont très intenses avec des notes très florales comme la rose.

Le centre-Manche : prairies, haies bocagères, marais… Les miels présentent ici une importante variété de goûts, certains exprimeront des touches mentholées issues des plantes des marais. D’autres auront des arômes de sucre d’orge ou de pomme apportés par les nectars des vergers. Là aussi, l’aubépine est une plante importante dans la production.

Le Sud-Manche : c’est une région bocagère avec de grandes forêts. Les châtaigniers y sont nombreux. Le miel est souvent de couleur sombre, son goût est un subtil mélange de douceur des mélanges des nectars de ronce et de trèfle et de l’amertume du châtaignier. Lorsque la saison le permet, une abondante récolte peut se faire sur l’aubépine et donner ainsi un miel très parfumé au goût légèrement caramélisé.