Fabriquer sa cire…

Récupérer sa cire d’opercules et fabriquer ses feuilles gaufrées, une activité hivernale pour le bien-être de ses colonies…

Nous savons tous que les cires comportent de nombreux composants néfastes pour nos avettes, qu’ils soient pesticides, insecticides, fongicides ou herbicides, ils se retrouvent à des doses plus ou moins importantes dans les cires du commerce. Une solution proposée, la fabrication de ses propres cires. Bien sûr l’achat d’un gaufrier a un coût, mais à deux ou trois copains, l’investissement est supportable et le bénéfice est reconnu et appréciable pour nos abeilles.

Après avoir récupéré sa cire d’opercules et l’avoir bien filtrée, il faut maintenant mettre la cire à fondre au bain-marie et la maintenir à une température à 80°. Une louche de ce précieux liquide dans le gaufrier, refroidi par eau et le tour est joué. C’est de l’artisanat, une feuille de cire fabriquée toutes les 2 minutes, mais quel gaufrage, belle couleur, bonne odeur. Les abeilles sauront bien vous rendre ce temps passé, car la construction se fera sans aucun problème. 

3 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.. et on dit quoi à la Reine .?. *