Communication du Syndicat National d’Apiculture

Nouvelle reconnaissance internationale du travail réalisé par

le Syndicat National d’Apiculture

De gauche à droite : Josef STICH (précédent Président du syndicat autrichien), Frank ALÉTRU (Président de l’EPBA), Manfred STURM (apiculteur pro autrichien), Walter HAEFECKER (Président d’honneur de l’EPBA)

Chères Présidentes et Chers Présidents,
Chères Secrétaires et Chers Secrétaires,
Chères Trésorières et Chers Trésoriers,

C’est avec un grand honneur et conscience de l’immense charge et de la responsabilité que représente la présidence de l’EPBA, le syndicat européen des apiculteurs professionnels, que j’ai accepté d’être candidat à ce poste.

Cette élection inattendue à l’unanimité confirme la confiance et l’espoir qu’accordent nos collègues européens dans la capacité d’action du SNA.

Lors de son assemblée générale qui s’est tenu les 20 et 21 février dernier à Graz en Autriche, l’EPBA, European Professional Beekeepers Association qui représente 18 États membres, a renouvelé son équipe.

Pour reprendre le flambeau derrière Walter HAEFECKER, figure emblématique de l’apiculture en Europe, les membres m’ont témoigné toute leur confiance.

Réunie en amont du Congrès national autrichien organisé par l’association des apiculteurs professionnels autrichien, l’EPBA a fait un point sur la situation apicole au sein des pays de l’union européenne.

Un rapide tour d’horizon qui a permis de se rendre compte qu’à travers l’Europe, les apiculteurs font face aux mêmes problèmes et préoccupations :

  • Des cours du miel en gros insoutenables pour les exploitations professionnelles
  • Une nécessaire amélioration de la transparence des origines sur les miels en mélange
  • La nécessité d’améliorer la lutte contre la fraude (miel/cire)
  • La montée des extrémismes apicoles en matière de races d’abeilles qui conduisent à des relations compliquées sur le terrain
  • Des populations d’ours grandissantes (les pays d’Europe du Nord et de l’Est)
  • L’expansion du frelon asiatique qui inquiète nos collègues.

À ces thématiques s’ajoutent les sujets omniprésents : les pesticides (évaluation de la toxicité et réduction de l’exposition), la politique agricole commune et la déshumidification du miel.

Au lendemain de mon élection, j’ai pu échanger avec Jeff PETTIS, le Président d’Apimondia sur les controverses latentes relatives à la conservation des races d’abeilles au sein du monde apicole.

Impossible de suivre tous ces dossiers seul. Pour y parvenir j’ai divisé l’Europe en trois grandes zones Nord, Centrale et Sud assisté par une équipe dynamique de vice-présidents et différents groupes de travail, qui en auront désormais la charge :

  • Président : Frank ALÉTRU (France)
  • Représentants Zone Nord :
    Sandris AKMANS (Lettonie)
    Matt OLLOFSON (Suède)
  • Représentants Zone Centrale :
    Berhnard HEUVEL (Allemagne)
    Peter BROSS (Hongrie)
  • Représentants Zone Sud :
    Vasileios NTOURAS (Grèce)
    Henri CLÉMENT (France)

Bien cordialement.

Frank ALÉTRU

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.. et on dit quoi à la Reine .?. *