Articles

Journées sensorielles : les nez sont en piste…

  Un concours des miels, ça ne s’improvise pas, il faut des juges, des nez… pour départager les lauréats. Nous venons d’organiser deux journées sensorielles, animées par Bernadette Gosselin qui s’adressent à des personnes curieuses qui désirent s’impliquer dans cette épreuve, afin de compléter le nombre de juges existants.

Bernadette notre formatrice.

Déjà, le visuel joue un rôle très important sur un échantillon, l’olfactif ainsi que le goût qui sera défini par le sucré, l’amer, le salé. Chaque miel a son intensité, qu’elle soit faible, neutre, fade, discrète ou forte ; sa franchise, qui peut être altéré ou douteux ; son harmonie qui va de l’élégant au raffiné.

Alex, le nez dans le pot…

La complexité des arômes, qui peuvent être persistants ou fugaces et très aromatiques allant du floral au fruité en passant par le végétal, minéral, animal ou brûlé font qu’un minimum de formation est nécessaire pour détecter toute cette subtilité.

Pas facile de définir les miels

Il faudra que chacun s’entraîne au quotidien, non pas seulement sur les miels, mais également sur les plats cuisinés, le vin, le café ou le thé afin d’entretenir son vocabulaire, si difficile à trouver pour définir un ressenti.

Repas convivial en milieu de journée.

Le midi, un repas convivial a permis de partager les mets que chacun avait pu apporter, et ce, dans une chaleureuse ambiance.

A.L.

Concours départemental des miels 2018

Concours départemental des miels 2018

Classement des miels en fonction de sa catégorie de couleur

Le secrétariat du concours

 

Les tables des juges

C’est dans le superbe cadre de la ferme du château d’Agneaux que s’est déroulé cette année, notre traditionnel concours des miels. Vu la météo que nous avons eue depuis le printemps, nous avons pu constater que les miels présentés étaient tous d’excellente qualité, même si certains concurrents ont vu leurs notes relativement basses, ce n’est pas parce qu’ils avaient de gros défauts, mais c’est seulement dû à des miels trop typés ; rappelons que notre concours se limite aux miels toutes fleurs et non aux monofloraux

Chaque zone géographique du département a eu son lot de prix.

Miels clairs : 1. Yann Lepetit, Saint-Vaast-la-Hougue ; 2. Yvette Roumy, Le Vast ; 3. Christine Boinet, Cherbourg.

Miels ambrés : 1. Nicolas Sautour, Herqueville ; 2. Charlie Lefranc, Vains ; 3. Jean-Louis Renou, Quibou.

Miels foncés : 1. Jacques Moulin, Saint-Lô ; Maurice Benoist, Granville ; Claude blondel, Saint-Hilaire-du-Harcouët.